15 : J’ai lu que la cigarette électronique pouvait faciliter l’arrêt de mon tabagisme : Qu’en pensez- vous?

La cigarette électronique délivre des inhalations de nicotine en aérosol, plus ou moins associée à des aromates; il n’y a pas de phénomène de combustion.
La cigarette électronique comprend trois parties :
– un système de batterie (pile au lithium rechargeable),
– un atomiseur (élément chauffant qui vaporise le liquide, et génère l’aérosol pris à chaque bouffée)
– une cartouche dans laquelle se trouvent la nicotine, des aromates et du propylène glycol,
La cigarette électronique a été commercialisée, en 2005 aux États-Unis. Plusieurs fabricants mettent sur le marché des cartouches dosées de manière variable en nicotine et en produits annexes sans qu’on en connaisse la réelle composition.
On connaît les effets secondaires immédiats de l’utilisation de la cigarette électronique, liée au propylène glycol (toux sèche, irritation de la bouche et de la gorge) et à l’utilisation de nicotine (vertige, nausées, céphalées, palpitations) ; mais il n’y a actuellement aucune étude des effets indésirables à long terme.
Il n’y a pas non plus d’étude permettant d’indiquer que la cigarette électronique est utile en sevrage tabagique. Donc pour le moment, si vous êtes motivés pour arrêter de fumer, avec une dépendance physique à la nicotine, et si vous souhaitez une aide, le mieux est de recourir aux substituts nicotiniques, avec lesquels nous avons le plus grand recul en termes d’efficacité et d’innocuité.